Close
Loading the player ...
Téléchargez une présentation des matériaux d'étiquettes Avery Dennison certifiés BS 5609
Close
Loading the player ...
Consultez les 10 questions les plus fréquentes sur l'impression jet d'encre à base d'eau
Close
Loading the player ...
Téléchargez le panorama des imprimantes jet d'encre à base d'eau
Close
Loading the player ...
Téléchargez la quatrième édition révisée des directives du SGH
Close
Loading the player ...
Voir l'état actuel de la mise en application du SGH

Les 10 questions les plus fréquentes sur le SGH et l'impression jet d'encre à base d'eau

1. Qu'est-ce que le SGH ?

Le Système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) fournit un ensemble de critères normalisés pour classifier les produits chimiques en fonction du danger qu'ils représentent pour la santé humaine, le matériel et l'environnement.

Dans le cadre du SGH, le type et le degré de danger des produits doivent figurer uniformément sur les étiquettes grâce à six éléments de base :

• Symboles ou pictogrammes de danger

• Mentions d'avertissement, telles que « Danger » ou « Attention »

• Mentions de danger, telles que « Mortel en cas d’ingestion »

• Conseils de prudence concernant le stockage, l'élimination ou la manipulation

• Identificateurs de produits pour définir les composants chimiques

• Identifiants des sociétés

 

 

2. Pourquoi le SGH a-t-il été développé ?

De nombreux pays ont mis en place une réglementation pour classifier et étiqueter les produits chimiques dangereux. Malheureusement, les obligations d'étiquetage des différents pays présentent de telles différentes qu'un même produit chimique peut nécessiter différentes classifications, étiquettes et fiches de données de sécurité en fonction de son lieu de fabrication ou de son pays de destination. La variabilité de l'étiquetage entre les pays constitue une source d'erreurs au cours du transport ou de l'utilisation des produits chimiques, et alourdit les contraintes réglementaires qui pèsent sur les fabricants de produits chimiques.

Pour éviter les différences et créer des normes harmonisées dans le monde entier, les Nations Unies ont élaboré le Système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH).

3. Pouvez-vous m'en dire plus sur le SGH, son champ d'application et ses classifications ?

Le champ d'application du SGH couvre la fabrication, le transport, l'entreposage, l'utilisation professionnelle et l'utilisation domestique de tous les produits chimiques, substances et mélanges dangereux. Le SGH ne s'applique pas aux produits alimentaires, pharmaceutiques ou cosmétiques.

Le SGH utilise une classification en deux parties pour identifier :

• Le type de danger (par ex. : inflammable ou corrosif pour les métaux)

• Le degré de danger (la catégorie 1 étant la plus dangereuse)

Le SGH fournit un ensemble de critères normalisés pour classifier les produits chimiques en fonction du danger qu'ils représentent pour la santé humaine (irritation cutanée par ex.), le matériel (inflammable ou corrosif par ex.) et l'environnement (dangers pour la couche d'ozone par ex.).

Une fois qu'un produit chimique est classifié, les dangers doivent être indiqués sur les étiquettes et les fiches de données de sécurité (FDS). Bien que les étiquettes puissent être présentées différemment, le SGH normalise six éléments de base qui doivent figurer de façon uniforme sur les étiquettes afin d'identifier clairement les dangers et d'indiquer les précautions de sécurité.

Pour plus de détails, veuillez consulter la quatrième édition révisée des directives du SGH : http://www.unece.org/fileadmin/DAM/trans/danger/publi/ghs/ghs_rev04/French/ST-SG-AC10-30-Rev4f.pdf

 

4. Le SGH a-t-il été entièrement mis en application dans l'Union européenne ?

Le 31 décembre 2008, l'Union européenne a publié un règlement concernant la mise en application du SGH. La date butoir pour la classification des substances chimiques a été fixée au 1er décembre 2010. En ce qui concerne les mélanges, la date butoir a été fixée au 1er juin 2015.

Nous sommes actuellement dans une période de transition pour les mélanges chimiques qui sont fabriqués et déjà « distribués » avant le 1er juin 2015 (un délai de grâce permet d'utiliser des étiquettes qui ne satisfont pas aux normes du SGH). La date butoir pour l'adoption des formats d'étiquette et de FDS du SGH est fixée au 1er juin 2017.

Nous rappelons que les pays suivants sont les 28 États membres de l'UE :

Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Pays-Bas et Royaume-Uni.

Pour plus d'informations, veuillez consulter l'état actuel de la mise en application du SGH sur le site Internet de l'UNECE (Commission économique des Nations Unies pour l'Europe) : http://www.unece.org/trans/danger/publi/ghs/implementation_e.html

 

5. À quoi correspondent les exigences BS 5609 du SGH ?

Les normes du SGH exigent l'adéquation avec le Code maritime international des marchandises dangereuses (IMDG), un système mondial qui régit le transport par voie maritime des marchandises dangereuses. Le code IMDG exige, à son tour, que les étiquettes adhésives des marchandises dangereuses soient conformes à l'exigence BS 5609. L'exigence BS 5609 définit des critères de longévité pour les étiquettes imprimées sensibles à la pression, recouvertes d'un adhésif, qui sont utilisées en milieux marins.

Les sections techniques de l'exigence BS 5609 évaluent deux aspects d'une étiquette pour déterminer sa durée de vie en milieux marins :

• La Section deux évalue le matériau de base de l'étiquette pour déterminer sa résistance aux intempéries et à l'abrasion, la solidité de ses couleurs et son adhérence

• La Section trois évalue l'étiquette adhésive sensible à la pression, y compris les systèmes d'impression, les encres et les rubans appliqués aux matériaux de base certifiés, en testant la lisibilité et la permanence de l'impression après exposition de l'étiquette aux éléments marins

 

6. Avery Dennison dispose-t-elle des matériaux certifiés BS 5609 ?

Oui. En utilisant les matériaux d'étiquettes certifiés BS 5609 d'Avery Dennison en association avec l'imprimante et les encres appropriés, les transformateurs peuvent facilement satisfaire aux obligations de mise en application du SGH.

Cliquez ici pour consulter la liste des produits d'Avery Dennison Materials Group, qui sont conformes à la section sur les matériaux de la Section deux de l'exigence BS 5609.

Il incombe généralement aux transformateurs d'obtenir, dans le cadre de la Section trois, la certification des encres ou rubans à utiliser avec les matériaux de base des étiquettes, certifiés dans le cadre de la Section deux.

7. Quelles technologies d'impression sont adaptées à l'impression, en interne, d'étiquettes conformes au SGH ?

En principe, un fabricant de produits chimiques a deux moyens d'imprimer des étiquettes SGH en interne.

La première possibilité consiste à imprimer des étiquettes avec une imprimante à codes-barres. Avec ce procédé, vous recevrez tout d'abord une bobine d'étiquettes pré-imprimées avec toutes les autres couleurs, par exemple la couleur rouge des pictogrammes SGH ainsi que les marques et logos de l'entreprise. Puis il convient d'utiliser une imprimante monochrome à transfert thermique pour imprimer les informations en noir uniquement : pictogrammes, numéros de lot, mentions d'avertissements, etc.

Ce procédé nécessite un grand stock d'étiquettes pré-imprimées ainsi qu'un stock supplémentaire pour toute variation de la configuration ou du contenu des étiquettes. Cela pose des difficultés au fabricant de produits chimiques en termes de logistique, de gaspillage et de gestion des stocks. En outre, le fait de devoir choisir parmi différentes étiquettes en stock augmente le risque d'erreurs au cours de la production.

La seconde possibilité consiste à imprimer des étiquettes avec une imprimante numérique couleur. Avec ce procédé, vous imprimez toutes les couleurs en un seul passage sans avoir à stocker d'étiquettes pré-imprimées. L'ensemble des informations variables, des marques et logos de l'entreprise et des différentes langues peut être géré via l'imprimante numérique.

Le procédé numérique permet également à l'imprimante d'étiquettes de se connecter au système ERP ou aux bases de données de l'entreprise pour centraliser la production d'étiquettes. Cela contribue à réduire considérablement les erreurs de production tout en permettant d'éliminer potentiellement la nécessité de maintenir des stocks et de limiter le gaspillage. Les imprimantes couleurs qui sont couramment utilisées pour l'impression d'étiquettes sont des imprimantes laser et des imprimantes jet d'encre à base d'eau.

 

8. Qu'est-ce qu'une imprimante jet d'encre à base d'eau ? Ce type d'imprimante est-il adapté à l'impression d'étiquettes SGH ?

Les imprimantes jet d'encre à base d'eau englobent les modèles destinés à la production industrielle, par exemple la gamme Colordyne CDT 2600, et des machines de bureau comme les imprimantes Colordyne CDT 1600-S et 1600-C. Il existe par ailleurs deux catégories d'encre : l'encre à base de colorants et l'encre à base de pigments (voir ci-dessous).

Les encres à base de colorants offrent une large palette de couleurs mais se décolorent facilement à la lumière et ne résistent pas bien à l'eau, tandis que les encres à base de pigments résistent bien à la lumière et à l'eau mais offrent une gamme de couleurs un peu plus restreinte. Pour l'étiquetage SGH, il est nécessaire d'utiliser une imprimante jet d'encre à base d'eau avec un système d'encre à base de pigments.

Notre panorama des imprimantes jet d'encre à base d'eau comprend une liste qui vous permet de voir quelles imprimantes jet d'encre à base d'eau ont un système d'encre à base de pigments.

 

9. Comment savoir quelle imprimante est adaptée à l'impression d'étiquettes SGH ?

La plupart des fabricants d'imprimantes jet d'encre à base d'eau publient, sur leurs sites Internet, une liste des modèles d'imprimantes recommandés pour l'impression d'étiquettes SGH. Vous pouvez vérifier leur comptabilité en parcourant les caractéristiques des produits et des encres. La plupart de ces informations ont déjà été rassemblées sur un document unique par Avery Dennison : consultez le panorama des imprimantes jet d'encre à base d'eau.

 

10. Disposez-vous, en Europe, de substrats certifiés BS 5609 pour l'impression jet d'encre à base d'eau ?

Oui. AZ089 DIG WBIJ PE127 MATT WHITE-S4600-50#SCK est certifié Section deux et trois de l'exigence BS 5609, et le minimum de commande pour ce produit n'est que de 451 mètres carrés.

Pour en savoir plus sur les technologies jet d'encre et les produits Avery Dennison, veuillez consulter notre page intitulée les 10 questions les plus fréquentes sur l'impression jet d'encre à base d'eau.