L'Oréal et Avery Dennison collaborent pour réduire l'impact environnemental de l'étiquetage

Colorful-Coasters-Environmental-700x220
L’Oreal Americas et Avery Dennison collaborent actuellement pour identifier et réduire les impacts environnementaux des étiquettes d'emballage tout au long de leur cycle de vie.
 

Cette collaboration a d'ores et déjà permis la production d'une évaluation détaillée via le programme Avery Dennison Greenprint, qui a démontré que l'utilisation de matériaux d'étiquetage plus fins contribuait à réduire les impacts environnementaux. Conçu pour l'évaluation du cycle de vie et lancé en 2010, Avery Dennison Greenprint est un outil totalement inédit dans le secteur de l'étiquetage.

« Nous croyons sincèrement en la durabilité de la chaîne d'approvisionnement. Cette valeur est ancrée dans nos pratiques commerciales », précise David Wolbach, vice-président adjoint du département Packaging Hair pour l'Oréal Americas. « Cependant, nous ne pouvons atteindre cet objectif majeur que constitue l'utilisation de matériaux à impact réduit en travaillant de manière isolée. Il est essentiel que l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur (fournisseurs de matériaux, imprimeurs, consommateurs et entreprises de recyclage) travaillent ensemble à la mise au point d'une gamme claire et transparente de produits à faible impact écologique à l'échelle mondiale. »

En annonçant sa stratégie « Sharing Beauty with All » qui vise à relever les défis de demain en matière de développement durable, L'Oréal s'est engagée à atteindre un certain nombre d'objectifs, dont notamment l'amélioration continue du profil environnemental de ses emballages. Ainsi, L'Oréal prend en compte les emballages dans leur globalité, y compris les étiquettes et leur impact environnemental précis.

Selon L'Oréal, la méthode Avery Dennison Greenprint permet d'examiner l'impact des matériaux d'étiquetages, de l'extraction des matières premières et leur transformation jusqu'à leur fin de vie. Cette approche peut être utilisée pour identifier les impacts environnementaux majeurs et mettre au point des stratégies visant à les réduire au maximum.

Cette méthode a poussé L'Oréal à adopter le film Global MDO de Avery Dennison, conçu pour réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d'eau et la quantité de déchets à traiter, pour l'étiquetage de certains de ses produits phares.

« Il est tout aussi important que nous disposions de toutes les informations requises pour comprendre les impacts environnementaux des matériaux que nous utilisons », ajoute David Wolbach. « Il s'agit d'une aide précieuse pour notre processus de sélection des matériaux. »

En remplaçant le film Global Co-Ex de Avery Dennison par le film Global MDO, L'Oréal a obtenu une réduction de 7 à 19 % dans le domaine des matériaux fossiles, de l'utilisation d'eau et d'énergie, des émissions de GES et des déchets solides.

« Les progrès en matière de développement durable requièrent une collaboration à tous les niveaux de la chaîne de valeur, y compris les transformateurs qui recommandent les matériaux appropriés aux marques », indique Rosalyn Bandy, responsable de la développement durable pour Avery Dennison North America. « En se plaçant comme chef de file dans l'amélioration du profil environnemental des emballages, L'Oréal encourage les acteurs de la chaîne de valeur à collaborer plus étroitement. ».

###