Close
Loading the player ...
Brochure sur les matériaux pour étiquettes en PE organique
Close
Loading the player ...
En savoir plus sur le PE organique Avery Dennison
Close
Loading the player ...
Bio-based PE key feature story
Close
Loading the player ...
Téléchargez le PDF avec les questions / réponses
Close
Loading the player ...
Contactez-nous pour plus d’informations

Questions/Réponses : matériaux organiques en polyéthylène pour étiquettes Avery Dennison

Est-ce aussi efficace que le polyéthylène normal ? Qu’est-ce que l’empreinte carbone ? D’où proviennent les matières premières des films organiques en polyéthylène Avery Dennison ? Découvrez les réponses à ces questions, mais aussi à celles que vous vous êtes toujours posées.

bio-based-pe-700x300

Q : L’empreinte carbone du film organique en PE est-elle moins importante que celle du PE fabriqué à partir de combustibles fossiles ?

R : Oui. Une méthode d’évaluation du cycle de vie a été conduite afin d’évaluer l’impact environnemental de l’utilisation d’une résine en polyéthylène fabriquée à partir de cannes à sucre pour le frontal du film, en comparaison avec la résine en polyéthylène fabriquée à partir des combustibles fossiles. La méthode d’évaluation du cycle de vie utilise ces données LCI primaires pour la résine en polyéthylène fournies par Braskem(1) (voir le graphique ci-dessous). La méthode prend en compte :

  • L’absorption du carbone, la représentation de l’élimination de l’atmosphère pendant la croissance de la canne à sucre
  • Les émissions de carbone en fin de vie, similaires aux émissions en fin de vie du polyéthylène fabriqué avec des combustibles fossiles(2)
  • Le % actuel de la résine en polyéthylène fabriquée avec des cannes à sucre, en remplaçant la résine fabriquée avec des combustibles fossiles pendant la production de film PE
  • Les émissions supplémentaires du transport de la résine fabriquée avec des cannes à sucre par rapport au transport de la résine fabriquée avec des combustibles fossiles vers le producteur de film PE

(La méthode ne confirme pas une performance supérieure sur d’autres indicateurs d’impact environnemental).

La comparaison de l’empreinte carbone de BraskemEmpreinte carbone (t CO q./t polymère)

 

Q : D’où proviennent les matières premières des films organiques en polyéthylène Avery Dennison ?

R : Le frontal en polyéthylène (PE) est fabriqué à partir d’éthanol produit par la fermentation du sucre de la canne à sucre. La construction générale du film d’étiquetage contient plus de 80 % de matières organiques (pour les versions blanches et transparentes). Les cannes à sucre utilisées pour produire le frontal organique en PE sont cultivées au Brésil.

 

Q : Le PE organique utilise-t-il des plantes génétiquement modifiées ?

R : L’éthanol utilisé pour fabriquer le film en PE organique provient du Brésil, où la vente de cannes à sucre génétiquement modifiées est interdite. Le groupe multidisciplinaire CTNBio (www.ctnbio.gov.br) indique que les organismes génétiquement modifiés (OGM) autorisés pour la culture commerciale au Brésil sont limités au coton, au maïs et aux graines de soja.

 

Q : Le PE organique a-t-il un impact sur la production alimentaire ?

R : Le Brésil dispose actuellement de 330 millions(3) d’hectares de terres arables*. 52 % sont utilisés pour le bétail, 26 % restent inoccupés et 22 % sont utilisés pour l’agriculture. Seul 1,4 %(4) de toutes les terres arables du Brésil sont destinés à la production d’éthanol. La production de film en PE organique implique une minuscule partie de ces 1,4 % (0,02 % au total). De plus, 60 %(5) des cannes à sucre du pays sont plantées à São Paulo, où les légumes sont utilisés pour fixer l’azote dans le sol lors de la rotation des cultures. 15 à 20 % des zones produisant des cannes à sucre sont utilisées pour cultiver des graines de soja, des haricots et des arachides destinés au marché alimentaire.

 

Q : Quelle étendue de terre est utilisée pour la production ?

R : La fabrication de 200 000 tonnes de films en PE organique nécessite environ 65 000 hectares de culture de cannes à sucre, soit environ 0,02 % de l’intégralité des terres arables brésiliennes.

 

Utilisation de la terre
Un potentiel significatif pour une croissance durable


Q : Combien d’énergie est utilisée lors de la culture ?

R : Les déchets du processus de broyage et de la bagasse de la canne à sucre sont souvent utilisés pour générer de l’électricité. Ils permettent d’alimenter l’intégralité de la production d’éthanol, rendant la production autonome. L’alimentation supplémentaire est également envoyée au réseau brésilien.

Q : Où la canne à sucre est-elle cultivée, et comment cela affecte-t-il l’Amazone ?

R : Environ 90 %(6) des plantations de cannes à sucre brésiliennes utilisées pour la production d’éthanol se trouvent dans les états des régions du sud-centre, à plus de 2500 km de la région amazonienne. Les autres plantations se trouvent principalement dans la région nord-est. Toute expansion de la culture de cannes à sucre est régie par le Zonage agro-écologique des cannes à sucre. Les biomes de l’Amazone et du Pantanal, ainsi que certaines autres zones, doivent être évités.
 

Q : Qu’est-ce que le zonage agro-écologique des cannes à sucre (ZAE Cana) ?

R : Le Zoneamento Agroecologico da Cana de Açúcar (Zonage agro-écologique des cannes à sucre, ou ZAE Cana) est un instrument politique créé par le gouvernement brésilien pour étudier le climat et les sols des différentes régions du pays. Il prend en compte les problèmes environnementaux, économiques et sociaux, pour assurer que l’expansion des cannes à sucre est effectuée d’une manière durable.

Les restrictions imposées signifient que l’expansion de la culture des cannes à sucre est limitée à 7,5 % de la masse continentale du Brésil (65,7 millions d’hectares). La proposition soumise par ZAE Cana a été approuvée le 17 septembre 2009.
 

Q : Quel type de terre peut être utilisé pour la nouvelle agriculture de cannes à sucre ?

R :La politique de zonage agro-écologique brésilienne de 2009 répertorie des zones autorisées et interdit d’étendre la culture dans toutes les zones suivantes :

  • Les biomes de l’Amazone et du Pantanal ;
  • Le bassin hydrographique de la rivière Río Paraguay ;
  • Les zones de végétation indigène ;
  • Les zones sans condition favorable de sol et de climat ;
  • Les zones nécessitant une irrigation totale ;
  • Les zones protégées ;
  • Les réserves indigènes ;
  • Les zones à la valeur élevée de conservation de la biodiversité.

La nouvelle production de cannes à sucre est uniquement autorisée à partir de la conversion directe des pâturages (dégradés, naturels et cultivés) ou d’une autre culture précédente (graines de soja, coton, maïs). Lors du remplacement des pâturages dégradés, la canne à sucre aide à recouvrir le sol et augmente son contenu carbone.
 

Q : Des pesticides et des fongicides sont-ils utilisés ?

R : Les plantations de cannes à sucre résolvent les problèmes de parasites à l’aide de contrôles biologiques et de programmes d’amélioration génétique. L’utilisation de pesticides est faible, celle des fongicides est proche de zéro.
 

Q : Les champs de cannes à sucre sont-ils brûlés pendant la culture ?

R : La phase de brûlage avant la récolte manuelle est destinée à rendre plus sûre la coupure des cannes à sucre en brûlant la paille. Cependant, une date butoir a été fixée par la loi brésilienne pour mettre fin aux brûlages. Un protocole volontaire lancé en 2007 à São Paulo (Protocolo Agroindustrial do Estado de São Paulo) établit des cibles encore plus strictes. Les moulins ayant signé se sont engagés à mettre fin au brûlage entre 2014 et 2021 pour les zones de cultures mécanisées (et de 2017 à 2031 pour les zones de cultures non mécanisées). Plus de 95 % de tout l’éthanol produit dans l’état de São Paulo en 2009 provenait de moulins ayant signé le protocole.
 

Q : Quelle est la consommation en eau ?

R : Les besoins en eau de la phase d’agriculture sont entièrement satisfaits grâce aux précipitations. Elles sont complétées par l’application de vinasse (un co-produit de production d’éthanol riche en eau et en nutriments organiques) lors d’un procédé appelé fertirrigation.
 

Q : Quelles sont les conséquences sociales de la culture de la canne à sucre ?

R : La loi et les règles brésiliennes, ainsi que les conditions de travail établies par l’Organisation internationale du travail (OIT) s’appliquent. Elles doivent être suivies par tous les employeurs et sont soumises à des vérifications régulières effectuées par le gouvernement.
 

Q : Le film en PE organique est-il facilement transformable et recyclable ?

R : Oui. Le film en PE organique se comporte d’une manière pratiquement identique au PE conventionnel, de sa transformation à son recyclage éventuel dans des installations standard.

À quel point faites-vous confiance au contenu organique du frontal du film ?

Le film d’étiquette en PE organique est testé pour le carbone 14 par un laboratoire d’analyses indépendant. Ces derniers ont confirmé que le contenu organique était supérieur à 80 %.

Ce nouveau produit est organique, mais quelle est la différence entre organique et biodégradable ?

Un plastique biodégradable est un plastique qui subit la biodégradation. Lors de ce processus, la dégradation est le résultat de l’action de micro-organismes naturellement présents tels que les bactéries, les champignons et les algues. En 2008, les spécifications standard industrielles acceptées étaient les normes ASTM D6400, ASTM D6868, ASTM D7081 ou EN 13432.

Les matériaux organiques sont définis par une partie de leur contenu en carbone provenant de matériaux biologiques ou de ressources agricoles, plutôt que des combustibles fossiles. Le contenu organique est mesuré selon les procédures établies par la norme ASTM D6866.

 

 

Sources :

  • Données LCA Braskem
  • Polyéthylène Braksem I’m Green™
  • Association de l’industrie de la canne à sucre (UNICA)
  • IBGE, Conab et UNICA
  • Bioplastiques européens

 

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Une partie de ces informations est fournie par le fournisseur de résine organique Braskem.

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : toutes les déclarations, informations et recommandations techniques sont basées sur des tests considérés comme étant fiables, mais qui ne constituent aucune garantie. Tous les produits d’Avery Dennison sont vendus dans l’hypothèse que l’acheteur a indépendamment déterminé leur adaptation à son usage. Tous les produits Avery Dennison sont vendus selon les termes et conditions générales de vente d’Avery Dennison, voir http://terms.europe.averydennison.com

(2) L’avantage environnemental des matières organiques est visible lorsque l’approche mentionnée plus haut est utilisée. L’absorption carbone a une contribution significative sur l’ensemble des résultats. Veuillez noter qu’il existe des différences d’opinions concernant la distinction entre le carbone organique et le carbone fossile.
(3) Source : Association de l’industrie de la canne à sucre (UNICA) : http://unica.com.br/.
(4) Sources : IBGE, Conab et UNICA (www.unica.com.br). Données recueillies par ICONE et Unica.
(5) Sources : IBGE, Conab et UNICA (www.unica.com.br). Données recueillies par ICONE et Unica.
* Les terres arables excluent les terres protégées, les biomes à la biodiversité élevée comme la forêt amazonienne, le Pantanal et d’autres réserves naturelles. La loi brésilienne stipule également que toutes les propriétés doivent protéger au moins 20 % de leur zone.